Photo Simulation des impots en 2018 : connaître son positionnement

Simulation des impots en 2018 : connaître son positionnement

Impot entreprise

Avant de payer l'impôt que vous devez au centre fiscal de votre région, vous pouvez d'abord simuler votre imposition. Cela vous permet de connaître votre positionnement vis-à-vis de la fiscalité. C'est une opération que beaucoup considèrent comme nécessaire surtout dans la perspective du prélèvement à la source. Mais comment le faire ?

La simulation des impôts

Vous êtes en mesure de procéder à la simulation de votre impot 2018 grâce aux différents sites internet qui proposent cette opération. Il suffit de vous rendre sur la plateforme pour connaître votre positionnement pour l'imposition 2018 même si cette année est blanche aux yeux de la fiscalité. Une fois arrivé sur le site, vous pouvez cliquer sur « Accédez directement au simulateur » et vous atterrissez sur un formulaire à remplir. Ce genre de simulation est dans la plupart des cas gratuit.

La simulation de votre impot 2018 vous permet de voir précisément votre positionnement puisque les calculs sont entièrement vérifiés. La marge d'erreur est minime, voire nulle car les algorithmes utilisés par ces plateformes sont très performants. Il vous suffit d'entrer dans les parties correspondantes les bonnes informations pour que la plateforme simule en seulement quelques minutes votre situation fiscale. Grâce à ces sites, on bénéfice de solutions de simulation très pratiques et efficaces en même temps.

Comment connaître son positionnement ?

Savoir votre positionnement consiste à connaître votre situation conformément au barème de l'impôt applicable aux revenus de 2018. Si votre revenu tout au long de l'année est inférieur à 9 964 euros, vous ne payez aucun impôt puisque le taux de prélèvement de l'IR est de 0%. Pour un revenu situé entre 9 964 euros et 27 519 euros, le taux est de 14%. Si vous avez perçu un revenu important supérieur à 156 244 euros, vous serez prélevé à hauteur de 45% de la somme.

La simulation permet donc de voir à n'importe quel instant le taux de prélèvement de l'impôt sur le revenu. Cette opération offre aussi la possibilité aux contribuables de connaître les mécanismes du prélèvement à la source. Vous devez savoir que l'autorité fiscale prélève un acompte à chaque moitié du mois pour les revenus locatifs. Il est possible dans ce cas de choisir un prélèvement tous les trois mois.

2018, une année pas comme les autres

Votre simulation d'impôt pour 2018 doit prendre en considération que cette année est blanche. Vos revenus classiques perçus dans le cadre de votre travail (salaire) ou de votre situation personnelle (allocations, pensions) bénéficient d'un crédit d'impôt appelé CIMR. La simulation ne doit donc prendre en compte que les revenus exceptionnels en supplément de ceux classiques à l'image des primes et autres indemnités. Certaines plateformes ne considèrent pas cette défiscalisation pour 2018. Il faut alors que vous fassiez la simulation de manière manuelle.

Pour connaître véritablement son positionnement, toute simulation doit considérer tous les systèmes de défiscalisation qui existent. De multiples dispositifs incitent effectivement à un investissement et à une défiscalisation en même temps. Des sociétés à l'instar d'ECOFIP participent à ce système en assurant un financement de programme d'investissement de défiscalisation. Considérée comme le leader du montage en loi Girardin, ECOFIP travaille depuis 25 ans dans les départements et territoires d'outre-mer.